Elle était l’une des pionnières dans la démarche de créer des accessoires qui ont une conscience mode. Son cuir ? Végétal, issu d’une tannerie en Toscane. Le poisson qu’elle utilise pour la création de ses accessoires? Du saumon, provenant de l’industrie alimentaire et tanné de manière écologique. Le coton et la soie ? Sorti de manufactures éco-responsables… Tout le processus de conception de la créatrice de Royal Blush, Jana Keller, de la matière première à la réalisation des pièces a été savamment étudié et analysé afin de répondre à des normes de qualités toujours dans le respect de l’être humain et de la nature. Car là est bien la signature de Jana Keller : une vision responsable et intelligente de la mode. Onze ans après la création de sa première collection, elle compte désormais une toute nouvelle boutique du côté de Bâle et a étendu sa production à la réalisation de vêtements. Rencontre avec une avant-gardiste de la mode.

par Lucie

Le Journal de Lucie: Vous étiez l’une des premières créatrices à vous lancer, en Suisse, dans la réalisation de vêtements écologiques. Pourquoi était-ce si important pour vous ?

Jana Keller: Ce fût un long processus de parvenir à vivre respectueuse envers notre environnement et nos ressources. Il était essentiel pour moi d’être en cohérence avec mes principes, tant dans ma vie privée que dans ma vie professionnelle. Vous savez, lorsque vous avez commencé à suivre des préceptes de vie, il est difficile de revenir en arrière. Aujourd’hui j’aime l’idée que ceux-ci peuvent inspirer d’autres personnes à suivre le même chemin.

LJDL : Etait-ce difficile de trouver votre base de travail: le matériel?
JK: Clairement. C’est d’ailleurs probablement pour cette raison que j’ai débuté avec uniquement un matériel : le cuir tanné végétal. Celui-ci était disponible, beau, écologique et relativement méconnu il y a 10 ans. Désormais, il existe une pléthore de matières durables, il est donc plus facile aujourd’hui de trouver d’autres options.

LJDL : Comment décririez-vous le style de Royal Blush ?
JK: Je dirai qu’il est à la fois classique et amusant. Les différents styles de vêtements représentés dans mes collections sont tous réalisés avec des matériaux sélectionnés avec soin et ont pour but de donner un style « effortless » à sa détentrice. Soit, de l’allure sans effort ! Le but est que chacune puisse s’approrier mes vêtements à sa manière.

Portrait de la créatrice Jana Keller

 

LJDL: Vous avez grandi petit à petit. Premier pas vers les accessoires puis, les vêtements. Est-ce plus compliqué de créer des habits éthiques ?
JK: A la base, j’ai étudié le design des vêtements femmes, c’est donc un petit peu comme un retour aux sources. Par contre, il était bien plus compliqué pour moi de travailler le cuir sans avoir la moindre formation dans ce domaine.

LJDL: Aujourd’hui beaucoup de marques se disent “éco-friendly”, très souvent pour être dans le trend…Quelle est votre opinion à ce sujet?
JK: Pourquoi porter autant d’importance à ce qui est cool en ce moment, sans réellement le faire par croyance? Ce qui me rends triste, c’est le cas de certaines marques qui deviennent du jour au lendemain durables sans réellement avoir réfléchit à la démarche utile derrière. C’est le meilleur moyen pour porter le consommateur à confusion. Personnellement, je me pose toujours ces questions : C’est une production durable à l’échelle locale mais est-ce que les matériaux utilisés sont artificiels ? Est-ce que ces matières naturels ont été traitées chimiquement ou cultivées en nuisant aux personnes qui les ont fabriquées ? Est-ce que je veux utiliser un coton organique mais qui a été récolté avec des outils façonnés par des enfants ou des travailleurs sous-payés ? Evidemment, ma réponse est toujours non : non, je ne désire pas travailler de la sorte. L’écologie et l’éthique appartiennent à la même famille, il est donc essentiel de s’intéresser à ces deux axes. Je ne desire pas faire de généralité mais certains membres de l’industrie préfèrent omettre certaines informations. Pourtant, nous sommes totalement responsables du mal-être de la planète, il est donc essentiel d’agir intelligemment pour tous. N’oublions pas que la mode fait partie d’une industrie qui pèse très lourd et qui a le pouvoir tant financier que matériel d’agir.

 

 

LJDL: Pensez-vous que les consommateurs ont désormais une conscience verte?
JK : Désormais ils sont bien plus informés et se rendent compte de l’importance de celle-ci. Nous avons remarqué que nos clients sont très intéressés par le sujet et désire en savoir plus sur notamment l’origine des produits. Lorsque cette conscience est acquise, elle fait partie d’un automatisme, il est donc difficile ensuite de l’omettre lors de l’acte d’achat.

LJDL: Pensez-vous qu’il est plus cher de produire des collections écologiques? Selon vous, l’état d’esprit des producteurs a t’il évolué ces dernières années?
JK: Je ne pense pas que cela soit plus cher, tout dépend votre choix quant au matériel ainsi qu’à la qualité pour lesquels vous désirez opter. Concernant la production, je n’ai malheureusement pas pu constater de réelle évolution ces cinq dernières années. Beaucoup pense que seule la qualité compte cependant, il y a de plus en plus que juste la qualité, il y a aussi l’humain notamment derrière tout ceci et certaines jeunes marques éco-friendly attisent la curiosité des futurs grands clients de par cette envie de production fair.

LJDL: Parlez-nous de votre processus de création?
JK : Je trouve mon inspiration lorsque mon esprit est libre, c’est-à-dire, lorsque je suis dans la nature et quand je voyage. Ensuite, concernant le processus de création, pour les vêtements, je débute avec de la matière avant de développer le produit. Pour les accessoires en cuir c’est l’inverse, je débute avec l’idée avant de la produire.

LJDL: Que pouvez-vous nous dire sur votre collection printemps-été?
JK: “Peace Silk!” cela signifie que nous laissons les papillons prendre leurs envols avant l’heure ! Un de mes amis a commencé à cultiver sa propre ferme de papillons qu’il nourrit avec des feuilles organiques ! Ils sont tellement jolis ! Je suis tombée amoureuse de son concept et j’ai eu envie de créer une collection estivale intemporelle. Les blouses, les tuniques ont été pensées pour que tout un chacun puisse les porter. Les chemisiers pour le bureau, les tuniques pour les joursplus casual avec les sandales du soir ou pourquoi pas de belles chaussures dont les brides grimpent sur les chevilles…bref, un dressing pensé pour les belles journées d’été. Les matières mais aussi les finitions au laser donnent un looks frais et léger très agréable à porter durant les beaux jours.

LJDL: Si vous devez choisir une seule pièce forte de votre nouvelle collection, laquelle serait-ce?
JK: Définitivement le chemisier n°9 à manches 3/4. Ces dernières ont été découpées au laser ce qui confère à la tenue une allure très moderne. Il faut vraiment assumer cette pièce mais une fois portée, elle donne un look très fort ! Ce modèle est notamment disponible chez Baies d’Erelle à Lausanne mais aussi, dans notre boutique propre Royal Blush & Friends à Bâle.

LJDL: Travaillez-vous seule ?
JK: Nous sommes deux partenaires, Joe et moi travaillons ensemble dans notre bureau. En plus de notre duo, nous comptons sur des employés à temps partiels qui nous aident dans le cadre de l’ouverture de notre nouvelle boutique « Royal Blush & Friends » à Gerbergasse 70, Bâle.

LJDL: Justement, j’allais y venir, vous venez d’ouvrir votre propre boutique, quelles sont les expériences que vous vivez avec votre clientèle ?
JK: Il est très intéressant de voir à quel point les gens sont ouverts, comme mon concept le dit: “un style de vie avec une conscience”. Lorsque les potentielles clientes passent le pas de la porte, elles cherchent quelque chose de différent. Et oui, nous parlons beaucoup ! Les gens sont curieux, ils désirent comprendre notre démarche car vous ne pouvez pas distinguer, à première vue, que nos vêtements sont éco-responsables. Nous avons des pièces faites pour tout le monde et pour tous les styles de vie, que vous soyez une yogi avertie, une maman ou une PDG ! C’est ce que les gens apprécient !

JLDL: Quelle est la prochaine étape pour vous?
JK: Je désire étendre notre sélection à une collection pour les hommes! Il n’y a pas de raisons pour que la gente masculine n’aie pas le même choix !

Plus d’info et point de vente: http://www.royalblushbyjk.com

Share Button