Par Lucie

Visuels: Pixabay et LN

Cette semaine, j’ai eu envie de vous faire découvrir mes trois jolies adresses incontournables du côté de Fribourg. En effet, l’été est, selon moi, la période la plus propice pour filer découvrir nos belles régions : l’architecture d’une ville, l’histoire d’une autre ou encore, le paysage bucolique d’une troisième et ses bonnes adresses vous permettent de vous évader à petit prix. Cette semaine, je vous emmène du côté de Fribourg.

 

 

Pourquoi Fribourg ?

Cette ville, je l’aime beaucoup et j’ai réellement appris à la connaître lorsque je travaillais pour la télévision. À l’époque, je réalisais un certain nombre de sujets par là-bas. Fribourg est bilingue, et se situe à la frontière entre la Suisse alémanique et romande, elle détonne par son dénivelé : le point le plus bas, au bord de la Sarine, est situé à 541 mètres d’altitude, tandis que son point le plus haut, qui est la colline du Guintzet est à 691 mètres. Faire un tour dans la partie historique vous permettra de découvrir des ruelles aux allures typiquement médiévales, mais aussi l’imposante Cathédrale St-Nicolas tandis que, si votre balade se poursuit du côté du quartier Pérolles et Beauregard, c’est une architecture de style néoclassique qui s’y impose.  Fribourg arbore une importante population estudiantine due à l’université qui s’y trouve. L’ambiance y est donc décontractée et agréable ! Mon tip : si vous y allez le week-end, filez du côté de la vieille ville afin d’y découvrir les produits régionaux du marché…un vrai petit bonheur !

L’Anneau croustillant aux amandes, abricot poché à la vanille bourbon et sorbet framboise signé Pierrot Ayer

Le restaurant incontournable

Pierrot Ayer et son épouse Françoise

Ici, on aime faire plaisir et ça se voit : tant dans l’accueil et le service, que dans l’assiette. Incontestablement, déguster les plats du chef Pierrot Ayer ne peut que vous donner encore plus d’amour et de respect pour les produits authentiques. En effet, le chef excelle dans l’art de faire redécouvrir les vrais arômes des produits. Ces produits justement, il se les procure chez des artisans et s’amuse avec habileté à réinterpréter les grands classiques de la cuisine. Un art qui se savoure tant avec les yeux qu’avec les papilles. L’accueil, réalisé par l’épouse de Pierrot, Françoise, est à la fois chaleureux et élégant, tout comme l’atmosphère qui se dégage de l’établissement le Pérolles. Les menus démarrent à des prix raisonnables pour un restaurant de cette envergure*. Malheureusement, le chef et ses équipes quitteront le lieu en septembre pour cause de fin de bail. Le chef reste discret sur la suite, mais, je vous conseille vivement de tenter d’obtenir une table avant son départ, cette adresse est réellement exceptionnelle à ne pas rater. Et, preuve à l’appui : le Pérolles totalise une étoile au guide Michelin et 18 points sur 20 au Gault&Millau. Une cuisine authentique et créative, à l’image de son chef.

 

 

Fines tranches de coeur de filet de boeuf du pays ras sur l’os et grillé, beurre clarifié aux échalotes, dattes et tomates, un plat signé Pierrot Hayer.

Plus d’informations : *des formules de repas dès 50 CHF, menu : 145/185 CHF. Le Pérolles, P.-A.Ayer, Boulevard de Pérolles 18a, 1700 Fribourg. http://www.leperolles.ch/?index.html

Fraîcheur de homard aux saveurs de concombres et pastèque parfumée aux agrumes à la noix de coco

 

Le shopping pour embellir son intérieur

 

Je ne peux décemment pas vous parler de Fribourg sans vous dévoiler ce paradis du shopping qui vient de voir le jour en plein cœur de la ville, rue St.Nicolas. Carèle B., une femme de goût, amoureuse de décoration, a désiré ouvrir cette boutique afin de partager ses multiples trouvailles avec sa clientèle. Ayant eu l’occasion de s’occuper de la décoration de plusieurs maisons,  et ayant dû jongler entre différents éléments comme : le budget, l’esthétisme et la réalisation d’une décoration à l’image de son propriétaire, Carèle a eu envie de donner vie à un espace permettant l’échange et le conseil.  Résultat, on y trouve des tables réalisées dans des matériaux naturels, de la vaisselle à la fois atypique et moderne, des photographies contemporaines pour habiller vos murs, des bougies aux senteurs oubliées ou des idées déco originales… chez Carèle B. il est impossible que vous repartiez les mains vides ! J’aime ce lieu pour les pièces que la propriétaire propose : tout est dans la même lignée : de l’originalité, de l’élégance, de la sobriété et du design. Pour moi, il s’agit de la recette gagnante pour une décoration réussie. Cette véritable caverne d’Ali-Baba ne pourra laisser personne indifférent.

Plus de renseignements ; Carèle B, Rue St.Nicolas 1, 1700 Fribourg,

http://www.carele.ch/contact/

Attention, la boutique sera fermée pour cause de vacances jusqu’au 22 août.

 

 

Le logement bucolique

 

 

Si vous avez envie d’une escapade à deux tout en logeant sur place, je ne peux que vous parler de l’Auberge des 4 vents, située à deux pas de Fribourg (le train s’arrête à côté, et en voiture, vous êtes à 2 minutes de Fribourg), à Granges Paccot. Un véritable petit paradis totalement dépaysant, c’est ainsi que je décrirai cette auberge atypique. Reprise récemment par de nouveaux propriétaires, l’endroit propose des chambres toutes caractérisées par des décorations surprenantes. Si vous dormez dans la chambre Cupidon, n’oubliez pas de glisser votre baignoire à l’extérieur (si, si) afin d’y admirer les étoiles, une fois la nuit tombée. La chambre Mirabelle, elle, propose à ses hôtes de s’oublier dans les ouvrages tranquillement installés dans l’imposante bibliothèque, l’Edelweiss vous fera voyager dans une ambiance de chalet de montagne. Amusez-vous à déambuler sur les différents étages et faites preuve d’indiscrétion en regardant les secrets que renferment les jumelles accrochées sur les portes des chambres…cet établissement, est un véritable cabinet de curiosités où le seul compagnon que vous aurez durant votre exploration sera le plancher et ses grincements discrets. L’immense jardin réserve aussi sa part de surprise : ici une cabane cachée, là, un jardin aux fleurs. En bonus, une piscine et différents coins de lectures sont à découvrir tout autour de l’Auberge. Un logement qui fait la part belle au dépaysement que je vous recommande vivement. Seul bémol sur la carte : le petit déjeuner, un peu maigre et décevant, je trouve qu’il serait judicieux pour l’Auberge de proposer des produits artisanaux aux saveurs parfois oubliées (la confiture de lavande trouvée au marché de Fribourg serait totalement appropriée par exemple) dénichés dans la région, ceci permettrait une cohérence totale avec l’expérience vécue par les hôtes lors de leurs visites.

Plus d’informations : Auberge des 4 Vents, Grandfey 124, 1763 Granges-Paccot. https://auberge4vents.ch/fr/

 

Share Button