A l’occasion de la tournée de la pièce « Will ou huit années perdues du jeune William Shakespeare » par la Will & Compagnie, Didier a eu l’occasion de rencontrer la lumineuse comédienne Victoria Baumgartner. Avant de vous dévoiler les impressions de Didier sur le spectacle que vous pourrez lire sur Le Journal de Lucie la semaine prochaine, nous vous proposons de découvrir un petit jeu de questions-réponses à la fois cocasses, subtiles et décalées que notre rédacteur culturel préféré a réalisé avec l’actrice qui s’est également chargée de l’écriture et de la mise en scène de la pièce.

 

1 a. Dans votre domaine d’activité, qu’est-ce qui vous provoque des cauchemars ?

Le syndrome de la page blanche.

2 b. Mais surtout qu’est-ce qui vous fait vraiment rêver ?

Je me dis toujours que si, au cours d’une de mes pièces, une personne rit et une personne pleure – ça peut être la même personne – j’ai fait mon travail. J’ai réussi à suspendre le temps pour cette personne et à toucher chez elle quelque chose de profondément humain, une émotion universelle. C’est quelque chose que j’ai pu ressentir très fort en allant voir certaines productions des pièces de Shakespeare, et c’est ce qui me pousse à faire ce métier. Cette émotion universelle, et la magie qui l’accompagne.

1c. Et qu’est-ce qui représente le bonheur pour vous ? 

Exercer une activité qui me correspond, être entourée d’êtres aimés, et toujours progresser en prenant le temps de profiter du paysage sur mon chemin. Savoir apprécier, et savoir prendre le temps pour la gratitude. Donner et recevoir beaucoup d’amour.

1d. Pour quelle valeur iriez-vous jusqu’à vous battre ?

J’aimerais faire plus pour respecter et protéger la terre et la nature. Ce sont des petits gestes du quotidien, mais tellement importants: trier et du coup moins polluer, acheter bio ou au marché et manger de manière responsable, moins consommer, se déplacer en transports publics – quelle chance en Suisse, tout est accessible! C’est une bataille de tous les jours… et nous sommes loin d’avoir gagné la guerre!

2a. Quelle est votre « madeleine de Proust » qui vous a amené à devenir une artiste ?

L’expérience d’être assise à la Royal Shakespeare Company, en larmes devant une pièce de Shakespeare – en anglais du 16e siècle quand même! – à laquelle je ne comprenais que la moitié du texte. Une expérience inoubliable, cette communion avec ce théâtre qui touche à quelque chose de profondément humain! Je suis immédiatement tombée amoureuse du mystère et de la magie du théâtre de Will.

 

2b. Et celle qui vous a permis de ne pas devenir (votre croisée des chemins)… ?

J’ai fait l’expérience de travailler dans un bureau pendant 8h par jour. J’ai tenu 1 an, en serrant les dents. Je sais que ce n’est pas fait pour moi, et je ne regarderai plus jamais en arrière, malgré les aléas et les incertitudes de la profession que j’exerce…

3.Quelle pathologie mentale vous ferait plaisir à développer chez quelqu’un qui suivrait votre œuvre ?

Plutôt qu’en développer une, j’aimerais pouvoir guérir! Même un peu. Même par hasard.

4. Si vous devriez créer une religion ou une secte, quelle serait votre valeur première et votre règle numéro un ?

L’amour. Inconditionnel.

5a. Quelle est votre « punch line » ou « quote » préférée et de quoi est-elle tirée ?

Du film « Shakespeare in Love »: « Laissez-moi vous expliquer quelque chose sur la nature du business du théâtre. Sa condition naturelle est faite d’obstacles insurmontables menant tous, de manière sûre et certaine, à un désastre imminent. Alors que fait-on? Rien. Bizarrement, tout finit par s’arranger. Comment? Je n’en sais rien. C’est un mystère. »
Dans la langue originale: « Allow me to explain about the theatre business. The natural condition is one of insurmountable obstacles on the road to imminent disaster. So what do we do? Nothing. Strangely enough, it all turns out well. How? I don’t know. It’s a mystery. »

5  b. Votre pensée ou philosophie préférée ?

Je suis très attirée par les philosophies orientales, mais je mélange mes lectures avec plaisir: bouddhisme, soufisme, chamanisme… tout ce qui prône un retour à la nature et à la paix intérieure.

5 c. L’état actuel de votre esprit ?

Apaisé mais en ébullition! C’est bientôt la rentrée!

6. Qu’aimeriez-vous changer à l’histoire du monde ?

L’avènement de la domination de la société patriarcale, il y a bien longtemps. Avec les religions polythéistes et la domination matriarcale, la société subissait beaucoup moins de violences… comme en témoignent les rares tribus « indigènes » encore existantes.

7. Pensez-vous être un enfant de ce siècle ou auriez-vous préféré vivre avant (ou après…) ?

Je suis bien contente d’avoir des toilettes fonctionnelles! *rires* Encore que ce ne soit pas le cas de tout le monde sur la planète…
Je suis curieuse de savoir comment les gens vivaient à l’Antiquité, au Moyen Age ou à la Renaissance – pour une journée uniquement, et dans la peau de quelqu’un de riche! (On revient au problème des toilettes)

8. La plus grosse déception dans votre vie ?

Aucune. Toutes mes déceptions m’ont énormément appris. On se construit comme ça, non?

9. Votre plus tendre souvenir ?

Mon grand-père qui me raconte l’histoire des « 3 petits cochons » tous les soirs pendant des mois, en changeant chaque fois 1 détail – auquel je m’empressais de réagir, bien évidemment. C’est devenu un de nos jeux préférés… et c’est certainement lui qui m’a légué l’envie de raconter des histoires.

10. Si vous ne deviez conseiller qu’un(e) seul(e) et unique (ou en fait plusieurs si vous préférez ) :
– film et/ou réalisateur

La trilogie du Seigneur des Anneaux (ça compte comme un?) – ma première passion avant Shakespeare

– Pièce de théâtre ou comédie musicale ?

N’importe quoi de Shakespeare, un bon « Romeo et Juliette » pour commencer peut-être.

– CD – Morceau et/ou Groupe préféré?

Al Jarreau – j’ai eu la chance de le rencontrer à plusieurs reprises, cet homme avait de la pure joie à communiquer à son public

– Livre et/ou Auteur?

Pour ne pas (trop) me répéter, mon auteure contemporaine favorite est Jeannette Winterson.

– Recette de cuisine ?

Lasagnes végétariennes aux champignons et épinards! Miam.

– Poésie, conte ou encore texte?

Les 3 petits cochons!

– Animal de compagnie?

Je suis depuis peu fascinée par les corgis, ces petits chiens que possède la Reine Elizabeth.

– Humain de compagnie?

Trop dur de n’en choisir qu’un! Et les autres vont être jaloux.

– Pays à visiter?

N’importe quoi au bord de la mer ou de l’océan – une fois par année, je dois mettre les pieds dans l’eau, au risque de devenir très aigrie…

– Tableau à regarder et/ou Peintre?

William Turner – The Fighting Temeraire, je peux le regarder pendant des heures – symbole du couchant d’une société perdue à jamais avec l’avènement de l’industrialisation.

– Série à regarder?

Buffy contre les vampires – la meilleure série de tous les temps à mes yeux! *rires pour le lecteur*

Art à vivre et découvrir?

Le feng shui – ça a changé ma vie!

– Sport?

La pétanque – je la pratique de longue date, et j’avoue m’en sortir plutôt bien.

La prochaine date du spectacle est: le 14 octobre au Nouveau Monde de Fribourg lors des FriScènes. Plus d’informations: http://www.friscenes.ch

 

Share Button