Par Lucie Notari, réalisé en collaboration avec la marque Newby Teas.

 

 

Le thé et ses vertus. Au-delà de l’art de servir le thé, cette boisson millénaire est un véritable produit gastronomique qui se savoure avec le même égard que le vin. Sa préparation requiert professionnalisme et passion. Quant à ses bienfaits sur l’organisme, ils dépendent de sa composition, mais également, de sa qualité ainsi que de sa préparation. En effet, peu de personnes savent réellement comment maximiser les bénéfices du thé à travers sa conception. Les feuilles, par exemple, ne doivent pas être brûlées par de l’eau trop chaude, au risque d’en perdre les arômes ainsi que la qualité gustative.

Servir et préparer le thé est tout un art. Le choisir aussi. J’ai eu la chance de découvrir l’heure du thé lors de mon voyage en Corée. Véritable institution, l’heure du thé est un rituel réalisé au sein de lieux mystérieux et traditionnels où les visiteurs viennent y guérir leurs maux. À travers plusieurs critères très sérieux (le groupe sanguin, des informations sur les douleurs dont vous souffrez) des mélanges de thés adaptés à vos besoins vous sont préparés. Comme chez le docteur, vous avez également droit à une ordonnance sur laquelle quelques recommandations de fréquences de consommation du précieux breuvage vous sont délivrées. Aujourd’hui, nous n’allons pas aller jusque là, cependant, à travers cet article, nous allons tenter de vous initier à cet art qui ne peut que vous faire du bien. En compagnie du Directeur Suisse de la prestigieuse marque de thé Newby, Monsieur Jean-Baptiste Granger, nous allons vous décortiquer trois différents types de thés ainsi que les possibles vertus de ceux-ci. Pourquoi avoir choisi de faire ceci avec la marque Newby Teas ? Tout d’abord pour la qualité des produits dont la traçabilité et la production sont réalisées par la marque (fait rare !) d’ailleurs, cette qualité a été récompensée par de nombreux prix. Ensuite, pour la passion de Nirmal Sethia, fondateur de la marque qui, par amour pour le thé, a décidé de fonder cette maison afin de redonner ses lettres de noblesse à cet art ancestral. Finalement, pour la qualité gustative des produits, tout en subtilité.

 

Le Thé vert :

 

Lorsque l’on récolte ce thé, on cherche à empêcher toute oxydation de celui-ci. Pour ce faire, une fois les jeunes pousses récoltées, celles-ci sont passées à la chaleur afin de fixer le thé et sa couleur. Le thé vert est la variété de thé la plus consommée en Chine, en Corée, mais aussi au Japon, cependant, celui-ci est de plus en plus répandu en Occident. Le matcha est utilisé lors de la cérémonie du thé japonais. Le Matcha se présente sous forme de poudre verte, cette dernière est désormais très tendance et il n’est pas rare aujourd’hui de découvrir une multitude de desserts dans lesquels la fameuse poudre est incorporée, malheureusement, la qualité des matcha utilisés n’est pas toujours très bonne.  Aujourd’hui, le thé vert représente 20% de la production mondiale et ce taux ne cesse de croître (en Chine, il s’agit de 70% de la production).

Quelle(s) saveur(s) en bouche ?

Selon le temps d’infusion du thé vert, celui-ci dégage de l’amertume plus ou moins forte. Les mélanges de thés verts peuvent donner des saveurs parfois légères ou fleuries selon l’infusion. Les thés verts japonais sont infusés entre 1 minute 30 et 2 minutes 30 à une température de maximum 70°C. Les thés tels que le sencha ou le gyokuro s’infusent 3 fois, si le thé est d’une excellente qualité. La seconde et la troisième infusion ne durent pas plus d’une minute. Le thé matcha est quant à lui mélangé à une eau de 70°c à 90°c. Finalement les thés verts de Chine soit infusés entre 2 et 3 minutes et la température ne doit pas excéder les 80°c.

Quels bienfaits ? Ils sont nombreux…mais tout dépend réellement de la qualité du thé. Il est important de noter que ces bienfaits n’ont pas été reconnus scientifiquement mais qu’ils ont été constatés sur différentes personnes lors d’études. Le thé vert semblerait être un très puissant antioxydant. Il neutraliserait les radicaux libres. Il serait également un désintoxiquant et baisserait le taux de cholestérol dans le sang. Il améliorerait la vitalité ainsi que la performance sportive. Il favoriserait également la digestion.

Le thé recommandé par Jean-Baptiste Granger, directeur Newby suisse : sans aucun doute, le Genmai Matcha de la collection sushi. Le riz donne plus de corps et de complexité à ce thé. Les feuilles de cette récolte de printemps sont douces et se marient merveilleusement bien avec le côté toasté du riz.

Le thé : http://www.newbyteas.ch/fr/tea-by-collection/caddies-sushi-tea/sushi-tea-genmai-matcha

 

Le thé noir :

 

 

Le thé noir, est la seule famille de thé qui peut se bonifier en s’affinant de nombreuses années en cave, tel un grand vin. Pour produire du thé noir, il faut tout d’abord flétrir les feuilles durant plusieurs heures afin que celles-ci se déshydratent. Ensuite, on roule les feuilles ou, on donne à celles-ci la forme désirée avant de les oxyder ou de les faire fermenter. Le thé noir vient de différentes régions allant de Chine, au Japon, en passant par l’Inde, le Vietnam, le Rwanda ou encore, la Tunisie. Cependant, les principaux producteurs de thé noir de qualité sont L’Inde, le Sri-Lanka et le Kenya.

Quelle(s) saveur(s) en bouche ? Le thé noir offre des saveurs aromatiques très variables en bouche. Allant de notes veloutées de sous-bois, à d’autres Orientales évoquant par exemple le cèdre ou encore le patchouli. Ce thé se prépare à une température plus chaude que celle du thé vert et du thé blanc puisqu’on cuit l’eau à 95°c. Le temps d’infusion est compris entre 3 et 5 minutes.

Quels bienfaits ? Ils sont nombreux…mais tout dépend réellement de la qualité du thé. Il est important de noter que ces bienfaits n’ont pas été reconnus scientifiquement mais qu’ils ont été constatés sur différentes personnes lors d’études. Sa consommation régulière serait conseillée en cas de troubles intestinaux. Le thé noir pourrait également prévenir le cholestérol.

Le thé recommandé par Jean-Baptiste Granger, directeur Newby suisse : Je parlerai sans hésiter du Kan Junga, dû à sa complexité aromatique incroyable. Ce thé arbore une jolie robe, mais également une douce puissance très florale. Savourez-le dans un verre afin d’en admirer la beauté.

Le thé : http://www.newbyteas.ch/fr/tea-by-collection/silken-pyramids/kan-junga

 

Le thé blanc :

Le thé blanc est celui qui connaît la plus faible transformation par rapport à la feuille fraîche du théier, il est également réputé pour être faible en théine. Les jeunes feuilles sont cueillies avec les bourgeons avant d’être séchées au soleil. Le climat doit être ni trop chaud, ni trop sec, ni trop humide lors de la récolte. Il est intéressant de noter que les grands crus ont ainsi droit à une période très retreinte de récolte : une quinzaine de jours au printemps, pas plus. Le thé blanc est né du côté de la Chine, lieu où il revêt différents noms aussi joliment imagé que : Aiguilles d’argent au duvet blanc. Aujourd’hui il est cultivé également en Inde, au Népal, au Sri Lanka ainsi qu’au Rwanda.

Quelles saveurs en bouche ? Le thé blanc est d’une grande douceur si la qualité des feuilles est excellente. Il est savoureux et laisse se développer des arômes végétaux et fleurit.  Le thé blanc doit être préparé avec respect. Lorsque l’on chauffe l’eau, la température de celle-ci ne doit pas excéder les 70-80°c. Généralement, le temps d’infusion d’un thé blanc est entre 7 et 10 minutes.

Quels bienfaits ? Ils sont nombreux…mais tout dépend réellement de la qualité du thé. Il est important de noter que ces bienfaits n’ont pas été reconnus scientifiquement mais qu’ils ont été constatés sur différentes personnes lors d’études. Il s’agirait selon certains spécialistes de l’antioxydant le plus puissant de la nature. Il augmenterait aussi les défenses immunitaires et neutraliserait l’activité des radicaux libres responsables de l’oxydation et donc du vieillissement de nos cellules. 

Le thé recommandé par Jean-Baptiste Granger, directeur Newby suisse : Pour moi, il n’y en a qu’un et il doit être composé uniquement de bourgeons. Il s’agit du Yin Zhen ou aiguille d’argent, sa longueur en bouche est une véritable expérience sensorielle.

Le thé :http://www.newbyteas.ch/fr/tea-by-collection/loose-leaf-pouches/silver-needle-loose-leaf-pouch-100g

 

 

Où déguster les thés Newby ? Les thés Newby sont servis entre autres : au Lausanne-Palace, chez Anne-Sophie Pic, au Beau Rivage de Genève, au Grand Hôtel du Lac à Vevey, au Parc Hôtel Gstaad, à l’Ecole Hôtelière de Lausanne, etc. Ils sont en vente sur l’e-boutique newbyteas.ch, chez Globus Genève et chez Caviar House & Prunier Genève.

Share Button